Dans un monde en évolution constante, où l’on exige d’obtenir tout et tout de suite, difficile de faire passer un message plus essentiel que jamais: il est important d’acquérir une solide formation de base, même si celle-ci dure plusieurs années, pour préparer sa vie professionnelle.

Se former pour accéder plus aisément au marché du travail

Une fois en emploi, soyez conscient que cette formation initiale risque fort d’être insuffisante pour l’ensemble d’une carrière. Et peut-être n’exercerez-vous plus demain votre métier actuel. Pour rester compétitif et coller au marché du travail d’aujourd’hui, le développement régulier de ses propres compétences est une nécessité.

Nul n’est à l’abri du chômage, mais les personnes qui n’ont qu’un faible niveau de formation sont bien davantage concernées. Quarante pour cent des demandeurs d’emploi inscrits à l’ORP de Lausanne en 2015 n’avaient pas de formation professionnelle reconnue.

Un grand nombre d’entre eux trouve du travail en période de bonne conjoncture, mais ils sont les premiers à perdre leur travail quand l’économie ralentit. Ils alternent les périodes d’emploi faiblement rémunérées et de chômage.

Et, au fil des ans, la progression de l’âge et l’apparition de problèmes de santé viennent encore compliquer leur situation. La réponse est donc de se former pour accéder plus aisément au marché du travail.

Ne vous laissez pas détourner par l’appel des sirènes qui promettent plus et plus vite. Même modestement payé, un début de carrière dans lequel il est possible d’acquérir de l’expérience et de développer ses compétences est un tremplin qui vous permettra une rémunération globale bien plus intéressante sur l’ensemble de votre carrière.

Cette stratégie augmentera en outre vos chances de conserver votre emploi en cas de ralentissement économique ou, cas échéant, de retrouver un nouvel emploi.