Afin d’être capable d’améliorer réellement l’efficacité de la recherche d’emploi d’une personne, un prestataire de service doit apporter deux types de compétences complémentaires. D’une part, des compétences de coaching dans la phase d’analyse dans les domaines personnalité, des valeurs, de la formation, des compétences et du savoir-être.

D’autre part, il faut pouvoir transmettre des compétences spécialisées dans les méthodes et les outils de recherche d’emploi, connaître de manière approfondie le fonctionnement du marché du travail et posséder un réseau relationnel approprié.

Attention donc, généralement, un coach ne connaît pas suffisamment le marché du travail et un recruteur n’a pas d’intérêt de transmettre son savoir-faire au risque de s’enlever son gagne-pain.

Pas le droit à l’erreur

Dans un marché du travail suisse qui est l’un des plus concurrentiels au monde, l’employabilité d’une personne ne dépend plus uniquement de la formation et des compétences professionnelles, mais aussi de la faculté de pouvoir communiquer et vendre ses services, des connaissances des méthodes et outils de recherche d’emploi, de son savoir-être et de la capacité d’utiliser son réseau relationnel dans la recherche d’emploi.