La fédération suisse pour la formation continue (FSEA) encourage l’accès pour le plus grand nombre à la formation continue ainsi que sa transparence. Bernadette Morand-Aymon, directrice romande de cette organisation faîtière, défend l’importance de «l’apprentissage tout au long de la vie», qu’il soit professionnel ou non. Cette philosophie est aussi celle de la fédération, représentée dans toute la Suisse et qui compte plus de 500 membres.

Quelles sont les obligations des employeurs concernant la formation continue?

En Suisse, il n’y a pas d’obligation légale, contrairement à la France, par exemple. Par contre, des encouragements existent comme celui du Conseil fédéral qui a formulé une recommandation en 2008-2009, prônant la formation continue comme levier pour l’économie. D’autres incitations se trouvent dans certaines politiques d’entreprises qui préconisent la formation continue. Cela varie selon les établissements et selon les secteurs. La FSEA est un relais, elle fait la promotion de ces recommandations.

Plus précisément, quels sont les secteurs les plus concernés? 

Les grandes entreprises proposent une large offre. Une petite entreprise a moins de possibilités et externalisera les tâches en cas de besoin. Les domaines scientifiques de la grande production, des banques ou encore l’administration publique sont de grands pourvoyeurs de formation.

De quels atouts les salariés peuvent-ils bénéficier grâce à la formation continue?

Il s’agit de se qualifier, de se perfectionner, d’apprendre quelque chose de nouveau qui servira tout au long de la carrière professionnelle. Mais on constate que ce sont les personnes les plus formées qui profitent le plus de la formation continue. Les -personnes peu ou pas qualifiées sont moins intéressées par le sujet. 

Qu’entend-on par apprentissage non-professionnel?

L’éducation citoyenne, par exemple. Des cours sont proposés aux migrants qui ne connaissent pas leur pays d’accueil pour qu’ils s’intègrent plus facilement. Il existe aussi la formation à l’environnement ou la sensibilisation aux technologies de l’information. Ces cours s’adressent aux parents, aux consommateurs, aux citoyens…