L’employabilité dépend de notre contexte professionnel mais aussi de nous-mêmes

L’employabilité est conditionnée par des aspects contextuels, qui se réfèrent à l’environnement dans lequel l’individu travaille ou a travaillé (carrière, environnement professionnel, marché du travail), et en partie par des caractéristiques individuelles (ouverture au changement, ressources psychologiques et physiques) (voir Figure 1). Certains individus sont plus employables que d’autres. Mais, et c’est une bonne nouvelle, l’employabilité n’est pas un facteur inné, et chacun peut développer son employabilité et devenir acteur de sa carrière. 

Estimer soi-même son employabilité est très difficile, c’est pourquoi Qualintra a développé un test qui permet de mesurer son degré d’employabilité et de prendre conscience de notre propre situation. Les résultats du test donnent des pistes concrètes pour améliorer ses chances de trouver un emploi ou d’évoluer dans sa carrière. 

Les Directions des Ressources Humaines ont aussi tout intérêt à connaître le niveau
d’employabilité global de leurs collaborateurs

En effet, la gestion prévisionnelle de l’employabilité rend l’entreprise plus agile et permet de limiter l’impact négatif des changements à venir sur les collaborateurs. 

Les résultats d’une enquête récente, portant sur 600 personnes, montrent que 42 pour cent des personnes interrogées pourraient améliorer leur niveau d’employabilité de manière significative et souvent de façon assez rapide. Le changement peut être subi ou maîtrisé. C’est aux collaborateurs de développer leur employabilité, mais c’est aussi aux Directions des Ressources Humaines de leur en donner les moyens.