Dans un contexte mondialisé, les candidats multilingues sont de plus en plus convoités par les entreprises suisses. A compétences égales, un profil maîtrisant une ou plusieurs langues étrangères sera très probablement privilégié par un recruteur.

Trouver un emploi plus facilement

Le plurilinguisme donne en effet un signal important à la première lecture d’un CV.

Les candidats qui parlent une deuxième ou une troisième langue montrent une ouverture d’esprit.

Ceux qui ont déjà travaillé à l’étranger feront certainement preuve de plus d’autonomie. Au final, un employé qui maîtrise une langue étrangère gagne en moyenne 15% de plus, selon une récente étude de l’Observatoire économie, langues et formation de l’Université de Genève.

Choisir la langue appropriée

Le choix d’apprendre une langue ou une autre dépend des objectifs professionnels de chacun. Les compétences en langues étrangères sont très prisées dans certains secteurs, comme la banque, le tourisme, le commerce, les métiers de l’accueil ou de l’hôtellerie.

En Suisse, maîtriser l’allemand reste l’exigence de nombreux employeurs, quels que soient les domaines d’activité. Mais les étudiants préfèrent souvent partir loin pour apprendre l’anglais. Parfois, les entreprises recherchent des salariés qui ont déjà un pied dans les langues asiatiques, par exemple le japonais.

Savoir maîtriser la langue arabe prend également de plus en plus d’importance. Une fois recruté, l’employé suivra parfois une longue formation linguistique et culturelle. C’est par exemple le cas de certaines sociétés suisses qui travaillent avec la Chine.

Ce savoir peut être source de mobilité à l’international, multipliant ainsi les opportunités d’emploi et les chances de trouver un poste conforme à ses attentes.

Certifier ses compétences

Mais attention, indiquer un niveau approximatif de langue ne dit rien sur un CV. Le fait de pouvoir attester d’un niveau de langue par une certification reconnue au niveau international peut faire la différence entre deux candidats.

Un examen débouche sur un diplôme de validité permanente, tandis qu’un test a souvent une validité limitée dans le temps. De nombreuses institutions et écoles de langue vous guident et vous préparent à passer ces différentes épreuves en Suisse et à l’étranger.