La vie évolue vite, c’est une évidence de l’écrire. Il est plus complexe d’en endosser les conséquences. Les métiers sont devenus plus mobiles et plus transversaux. Ils se ramifient davantage qu’autrefois selon les inclinations et les compétences de chacun, les tonalités du contexte économique et le progrès des techniques. 

Ces changements élargissent considérablement les définitions classiques de la formation. Jusqu’ici, on voyait dans celle-ci la garantie d’une dynamique professionnelle rectiligne. Aujourd’hui, on la regarde comme l’étape fondatrice d’un perfectionnement souple et constant, que ses bénéficiaires poursuivront jusqu’au terme de leur activité. C’est dire que l’acquisition d’une base de connaissances, fussent-elles solides, ne suffit plus vraiment pour les jeunes. 

Leurs possibilités d’épanouissement personnel seront mieux déployées si leur programme d’études leur propose par principe tout un jeu de cheminements tiers et de raccordements possibles en tout temps, tels qu’aucune des voies disponibles ne se termine en impasse. De quoi leur permettre de se réorienter chaque fois que c’est nécessaire, de faire régulièrement le point sur eux-mêmes, et d’avancer selon leurs caps. 

A ce titre, un domaine vient de connaître une évolution remarquable dans le canton de Vaud. C’est celui des soins infirmiers. Celles et ceux qui s’y engagent disposent désormais d’un cursus complet et cohérent qui comprend une maturité professionnelle, une maturité spécialisée, des modules complémentaires pour les détenteurs d’une maturité académique, un bachelor, un master et une formation doctorale, pouvant être prolongés par une large palette de formations continues et postgrades. 

L’intérêt d’un tel édifice est considérable à mes yeux. D’abord, bien sûr, il procure aux futurs professionnels les moyens de se former selon leurs convenances les plus fines. Mais il représente aussi la meilleure des réponses au bouleversement permanent des savoirs et des pratiques thérapeutiques, de même qu’au développement substantiel des besoins sanitaires manifestés par la population. Une approche exemplaire de l’avenir.