Votre formation s’est faite tardivement. Comment cela s’est passé?

On m’a d’abord beaucoup découragé de me lancer et me former dans cette voie artistique, j’en suis même venu à oublier que je voulais la suivre. Un jour, dans une discussion, je me suis souvenu que c’était l’un de mes rêves d’enfant et l’envie de le concrétiser est devenue encore plus forte.

A ce moment, vous n’étiez plus un tout jeune adulte. Etait-ce un inconvénient dans votre formation?

Pas du tout. L’expérience de vie et professionnelle acquise jusque-là a pris tout son sens dans cette nouvelle formation. En tant que réalisateur, j’ai davantage de messages à faire passer et je comprends plus facilement le fonctionnement des entreprises que je compte parmi mes clients.

Se remettre en question, accepter de reprendre les révisions et les cours, ce n’était pas tout de même compliqué?

Non. Le fait de reprendre des études permet de suivre un cursus avec une idée plus claire en tête des raisons pour lesquelles on les entreprend. De ce fait, la motivation vient toute seule. J’ai particulièrement apprécié également l’approche polyvalente de mes études.

Je comprenais que le savoir que j’emmagasinais pourrait m’être utile sur de très nombreux plans. Cette motivation et cette capacité à projeter l’utilité future de l’apprentissage actuel sont les deux grandes forces de ceux qui se réorientent professionnellement.

Vous avez douté de votre choix à certains moments?

Non, me contraindre à exercer un métier dans lequel je ne suis pas à l’aise n’a jamais été une option durable pour moi. Ce n’est pas comme cela que l’on est réellement efficace et que l’on peut arriver au meilleur niveau de sa discipline.

Pas facile de se lancer dans une formation artistique quand on a pris l’habitude d’avoir un certain train de vie, non?

C’est vrai que c’est un choix qui doit d’abord se faire avec le cœur plutôt qu’avec la volonté de rentabiliser immédiatement ce que l’on vient d’apprendre. Cela dit, si on est débrouille et qu’on sort du lot, on peut tout à fait bien gagner sa vie grâce à cette profession.