Votre enfant est totalement accro aux réseaux sociaux et en tant que parent cela vous exaspère? Rassurez-vous, car ce type de profils, le monde du travail lui, en est friand. A l’ère du numérique où l’on «surfe», «clique», «slide», etc., les jeunes générations, aussi appelées e-générations ont une vraie carte à jouer: elles sont nées avec l’internet et elles le pratiquent depuis toujours. Reste désormais à maîtriser ce qui peut devenir un véritable outil de travail, alors même que des nouveaux métiers liés au numérique voient le jour au sein des entreprises. L’école CREA Genève propose notamment des voies de formation dans ce domaine en expansion des e-jobs.

Une forte demande

Grâce ou à cause d’internet le marché s’est globalisé, l’information fuse et rien n’échappe à l’œil affûté du net. Dans ce contexte, les entreprises misent désormais sur les nouveaux métiers du numérique. Du marketing digital en passant par la communication online et l’e-commerce, jusqu’au community manager, le panel est large. Pour David Pihen, Directeur associé de l’agence Vanksen en Suisse, «ce sont des métiers d’avenir, par exemple le e-commerce (achat en ligne, ndlr) est en plein essor; les freins sautent par rapport à ce type de transactions et on a beaucoup moins d’appréhension à acheter un produit sur internet. Si bien qu’aujourd’hui, on a tous au moins une fois saisi notre code de carte bancaire sur un site. Les entreprises connaissant ce phénomène, cherchent donc à se développer dans ce sens et à recruter en conséquence».

Veiller à sa e-réputation

En tête de liste des métiers numériques on retrouve les métiers de veille qui scrutent de près ce qui se dit sur internet. Car le bouche à oreille existe depuis toujours mais internet en a décuplé les effets. Les avis de consommateurs et les rumeurs peuvent désormais se propager en quelques secondes, d’un bout à l’autre du globe, que ce soit sur les forums, les blogs, les sites web, les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Flickr, …). Ces avis, recommandations ou critiques sont de plus en plus visibles dans les moteurs de recherche et ont un véritable impact sur la réputation d’une marque, d’un service ou d’un produit. 

Aujourd’hui, pour toutes ces raisons, des métiers ont pour mission de veiller à ce que la
e-réputation d’une marque ne soit pas salie et pratiquent du marketing d’influence en ligne. Les community managers sont des spécialistes de ce type d’opérations, mais on est loin du simple maniement des réseaux sociaux; il faut être aussi un bon communicant «capable à tout moment d’élaborer de véritables «plans de crise», comme le souligne David Pihen, car si demain un important groupe de supermarchés est pointé du doigt suite à un problème sanitaire, la communication internet doit être prête en amont. La prise de parole en ligne doit être efficace et l’action bien menée car c’est toute l’image du groupe qui en dépend.» Réactivité, sens du rédactionnel et maîtrise de l’outil informatique, les métiers du net sont à n’en pas douter des métiers à la croisée des chemins, et une ouverture aussi riche que prometteuse pour les jeunes
générations.