Des sciences et de la technologie dépend aujourd’hui notre société

Dans les pays occidentalisés, pourtant, les jeunes ne sont plus motivés pour les sciences naturelles et la technique comme l’ont montré certaines études au début des années 2000.

Le know-how scientifique présente cependant un réel avantage pour un pays tant au niveau de la société, de l’économie ou de la politique et est décisif à long terme pour celui-ci. Il semble que les difficultés que connaît la relève MINT (mathématiques, informatique, sciences naturelles et techniques) soient liées à la place (ou plutôt au manque de place) des sciences dans notre société.
 

Les domaines MINT offrent beaucoup plus que quelques formules et des théories. Les sciences sont également un bien culturel et ont une place importante dans notre société.
 

Ces domaines permettent de comprendre le monde dans lequel nous vivons et modèlent notre vie quotidienne. En Suisse où nous sommes appelés à nous prononcer régulièrement sur des questions scientifiques lors des votations, il est impératif d’avoir une base scientifique solide afin de pouvoir comprendre les enjeux de son vote.

Les problèmes liés à la relève MINT...

...et à la place de la culture scientifique se posent depuis longtemps en Suisse et de très nombreux programmes ont depuis été mis en place par différentes organisations publiques et privées.

La société des sciences naturelles de Zurich a publié, par exemple, une série s’adressant aux jeunes dont le premier exemplaire date de 1799 déjà! Plus récemment, suite au rapport de 2010 du Conseil fédéral sur la pénurie de spécialistes MINT, le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) a ainsi donné dès 2013 un mandat spécial aux Académies suisses des sciences pour l’encouragement de la relève des domaines MINT.

Le premier mandat MINT a montré qu’un impact durable pour l’encouragement MINT peut être obtenu grâce à la formation des nouveaux enseignantes et enseignants, la formation continue des enseignantes et des enseignants ainsi que l’expérimentation et l’amélioration du matériel pédagogique.

D’autres parties prenantes telles que familles, garderies, orientation professionnelle, actrices et acteurs des médias, jouent également un rôle important. La promotion MINT est un processus sur la durée qui commence dès la prime enfance.

La découverte de ce qui nous entoure et la compréhension de ces domaines commence en effet dès la petite enfante; c’est pourquoi l’intérêt pour ces branches doit être encouragé très tôt.

Certaines plates-formes offrent un aperçu des très nombreuses activités éducatives dans les domaines MINT pour les écoles et les loisirs (plus de 800 activités recensées dans toute la Suisse).

Parmi les nombreux acteurs suisses...

...l’Académie suisse des sciences naturelles SCNAT est active dans l’encouragement des sciences naturelles depuis de nombreuses années – lancement du projet des parrainages pour des travaux de maturité en 2005 déjà, ce projet permettant aux élèves de profiter des connaissances d’expertes et experts provenant principalement des sciences naturelles dans le cadre de leur travail de maturité.

En 2018, la SCNAT lance un nouveau projet faisant également partie du mandat MINT Suisse: un label MINT à l’attention des gymnases en Suisse. L’un des buts est la promotion de la culture MINT et l’encouragement pour les gymnases d’implanter une telle culture au sein de leur école.

Pour finir sur une note positive, le rapport «L’éducation en Suisse» (2018) montre que les mesures d’encouragement mises en place depuis le début des années 2000 ont eu un effet positif sur la proportion relative des étudiantes et étudiants commençant leur formation en sciences exactes, naturelles et techniques.

La proportion de ces étudiantes et d’étudiants a augmenté en comparaison des autres domaines comme les sciences sociales et humaines. Les prévisions sont donc optimistes quant au maintien de cette tendance ces prochaines années.

Les Académies poursuivront leur engagement pour une culture MINT de qualité auprès des filles et des garçons pour une société orientée vers l’avenir.